Pick a color

Boxed/Wide

Boxed
Wide

Content width

1200
1040
960

Select headings font

Background (Boxed)

Sûreté aérienne : Dissuasion et facilitation

29/05/2017  par Jean-Jacques RICHARD

 

Les ordinateurs et tablettes bientôt interdits dans les aéroports ?

À l’heure où les États-Unis s’apprêtent de manière unilatérale à exiger l’interdiction en bagage cabine des ordinateurs et autres appareils électroniques d’une taille supérieure à un Smartphone, il est utile de rappeler quelques grands principes en matière de sûreté aérienne.

 

La Convention de Chicago et l’OACI

 

Tout d’abord, si les États-Unis ont bien la capacité à proclamer ce type d’interdiction pour tout ou partie des vols à destination ou en partance des États-Unis, ce genre de mesures est généralement pris au travers de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). Lire la suite…

Sûreté aérienne : Les États-Unis en voie d’imposer de nouvelles mesures

28/05/2017  par Jean-Jacques RICHARD

 

tablette dans un aéroportEn 2006, suite à une tentative d’attentat avortée à l’aéroport d’Heathrow, les autorités en charge des aspects de sûreté aérienne – parmi lesquelles la commission européenne – interdisaient les liquides à bord des avions.

Depuis maintenant plus de 11 ans, tous les liquides embarqués en cabine doivent être placés dans une pochette plastique transparente et refermable, de dimensions 20×20 cm, et ne doivent pas avoir une contenance de plus de 100 ml par contenant. La contenance maximale par sachet ne doit pas être de plus d’1 litre.

La nourriture pour bébé et les médicaments sont eux aussi dûment contrôlés et ne sont acceptés en cabine que sous la seule condition que leur quantité corresponde aux seuls besoins du voyage.

Les produits achetés en « duty free » ou à bord de l’avion doivent quant à eux être placés dans des sacs scellés avec la facture visible. Lire la suite…

quote-haut
J’ai fondé HAXXOM pour pouvoir faire les choses autrement, pour apporter de l’innovation et une vision stratégique à la sûreté, un secteur encore obscur pour beaucoup… Je voulais, tout simplement et en toute humilité, participer à lui rendre ses lettres de noblesse afin qu’elle soit génératrice de valeur pour les entreprises.
Jean-Jacques RICHARD, président d’HAXXOM

quote-bas

Abonnez-vous